Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Dans cette seconde partie, je vais "par tout moyens" prouver que la Calvière est la clef de l'énigme. Je vais multiplier les exemples à grand coup de forceps dans le but de trouver toujours le même résultat.

Si je me risque à cette exercice c'est dans le but unique de faire naître en vous l'esprit critique qui vous sera nécessaire lorsque vous vous pencherez en profondeur dans cette énigme. 

Dans ma trilogie, il peut y avoir des travers que je dénonce aujourd'hui, mais à la grande différence de beaucoup de mes collègues chercheurs, je montre et je localise des lieux précis. Libre à chacun de tout revérifier ( c'est fait pour ).  De plus l'aventure que j'ai vécu ne s'est pas fait seul, bon nombre de personnes furent présentes lors de la découverte du rocher du serpent, du tombeau symbolique, du rocher de la tête, de la possible crypte de l'église de RLB. Et que dire de cette grotte éboulée après quelques mètres en tout point identique à celle peinte sous l'autel Marie Madeleine de RLC... 

Alors méfiez-vous de ceux qui affirment mais ne montrent pas. Ceux qui ne sourcent pas.

Ou pire encore, ceux qui rédigent des livres et qui au final vous disent " que la vérité est trop dangereuse pour être révélée ". 

Soyez certain qu'à 90 % c'est du bluff et qu'ils n'ont rien ou alors pas grand chose ( j'entends par là qu'ils leurs manquent une concrétisation sur le terrain ). Mais en laissant planer le doute le lecteur croira à la sincérité de l'auteur et le félicitera même de sa discrétion ( si si cela existe .... ).

Continuons à voir ensemble comment fonctionne une théorie biaisée.

Je pars de ma solution " La Calvière " située entre Sougraigne et Bugarach et je vais la valider par une multitude de décodages ( 1 )

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
Le Bénitier de l'église de Rennes-le-Château

C'est sans doute la pièce majeure de l'église de Rennes-le-Château. Qui ne l'a pas pris en photo lors de sa première visite sur les lieux ?

Son importance n'a d'égal que sa singularité ( jugement de valeur ).

Regardez maintenant cette phrase composée de 22 lettres dont deux sont de trop  :

PAR CE SIGNE TU LE VAINCRAS

 

L'ajout du L et du E s'explique par la volonté de nous faire découvrir une anagramme. Le L et le E sont évidemment nécessaire à la composition du message codé. 

PAR CE SIGNE TU LE VAINCRAS = CALVIERE SANCTUAIRE N.S.G.P

J'avoue avoir bien galéré pour trouver un sens aux lettres NSGP, mais à force de chercher j'ai fini par trouver quelque chose ! 

Mais un auteur sans trop de scrupule aurait très bien pu affirmer avec aplomb l'explication suivante :

 

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Un Sanctuaire existerait au coeur même de la Calvière ?

Pour nous en convaincre regardons la valeur gématrique de CALVIERE SANCTUAIRE .... 186, exactement la valeur inversée donné par le décodage du grand parchemin PAX 681

Et comme par hasard l’altitude exacte en mètres du point géolocalisé dans la première partie de cette article.

En résumé : 

Message du bénitier

CALVIERE SANCTUAIRE = 186

Composition du bénitier

ANGES SALAMANDRES DIABLE = 186

186 = 681 inversé soit l'alltitude du point localisé sur la Calvière.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Sans oublier que SALAMANDRE = 88 comme LA CALVIERE.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Amusons-nous maintenant à compter le nombres de caractères formant les deux phrases du bénitier et de la grande fresque fleurie en plus d'y adjoindre le BS du cartouche.

Le résultat est sans appel ! 

( Sauf si comme moi vous n'apportez aucun crédit à la guématrie ).

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

L'ensemble Bénitier ( 22 + 2 ) +  grande fresque ( 64 ) donne un total de ... 87 lettres + le point amenant le total à 88

88 étant la valeur gématrique de LA CALVIERE.

Méthodologie d'usage : 

Evidemment le résultat est de 88 comme pour la valeur de LA CALVIERE. Mais prenons le problème à l'envers. Si vous possédez ce nombre, comment de ce dernier vous est-il possible de déduire le mot à trouver ? Il n y a aucun moyen fiable sauf d'avoir déjà la réponse... 

Alors peut-être pour confirmer le mot obtenu avec la CLÉ sur la plaque du Calvaire... Et encore il vous manquerais le LA de LA CALVIERE.

Idem pour le 186 qui est la valeur gématrique de CALVIERE SANCTUAIRE.

Alors oui c'est sensationnel lorsque c'est bien présenté car 186 est l'inversion parfaite de 681 avec tout ce que cela comporte comme mythologie.

Mais à quel moment il est indiqué qu'il faille inverser ce nombre ? 

Et encore je ne vous dis pas le nombre de tentatives qu'il m'ait fallu pour trouver une concordance afin de valider ce 186. Celle que j'ai trouvé marche, mais c'est sans compter les 15 autres qui étaient "foireuses".

 

LA DISPOSITION DES STATUES DANS L'EGLISE :
Du Graal à la Calvière

 

Bon nombre d'ouvrages relatent le fait que si l'on relie par un M ( celui de Madeleine sans doute ) il est possible de voir apparaître le mot GRAAL en ne prenant que les initiales des Saints présents.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Qu'en serait-il si l'on appliquait la même méthode mais avec le Glyphe ?

Partons de Saint Roch, relions-le à Saint Antoine Ermite dont le L' est absent volontairement puis continuons notre trait jusqu'à la Sainte Vierge nommée ici Vierge Mère dans un but qui nous sera facile à comprendre.

Saint Antoine Ermite ou Saint Antoine L'Ermite ?

Un L oublié qui change tout...

Une anomalie qui n'est là que pour nous inciter à aller plus loin...

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
Sainte Marie ou la Vierge Mère ?

Une différence qui possède son importance

En Effet si l'on reprend le cartouche, par son début VIER et par sa fin ERE, nous obtenons phonétiquement VIERE. Ce qui aurait été impossible avec Vierge Marie ou même Sainte Marie.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Le Glyphe signe encore le chemin à suivre...

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

LA CALVIERE est encore une fois bien présente dans l'église de RLC, en plus du bénitier et du message de la plaque commémorative du Calvaire extérieur....

Mais tout ne s’arrête pas là ! Puisque la "révélation" se retrouve aussi dans les apocryphes de l'énigme...

Pierres Gravées du Languedoc

Document consultable sur le lien ci-dessous ( merci au chercheur Patrick Mensior )

https://www.rennes-le-chateau-doc.fr/elements_insolites/images/Pierre_gravees.pdf

 

 

Flacons le Glyphe dans le cartouche...

Plaçons le Glyphe dans le cartouche...

Comme je l'avais fait remarquer dans le tome II des Sources, le cartouche s'apparente à une carte de RLB qu'il est facile de faire coincider avec la carte de la VLC.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
C'est LA !

Le LA de Languedoc tombe... pile sur la Calvière !

Le A en surplus du mot CAALVIERE obtenu avec le Glyphe nous renvoi inévitablement à cette zone précise de la géographie.

le ne peut être plus explicite. Il nous suffit de comparer avec la Carte de la VLC ou l'IGN actuelle.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La tombe de l'Abbé Jean Vié

Tant qu'à faire, traitons un maximum d'arcanes en lien ou pas avec notre affaire. Le but est toujours le même, démontrer que la Calvière est codée partout.

Appliquons le glyphe sur la Tombe. Utilisons la Croix et son centre, déterminons un angle ( 12° ) et traçons le glyphe.

( ici la méthode est un peu arbitraire... Cela s'explique tout simplement du fait que je suis parti de la solution pour retrouver le tracé ! Par contre faire la démarche dans l'autre sens... reste une toute autre histoire ).

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Bon et ben force est de constater que LA CALVIERE est encore une fois présente ici aussi...

La Dalle CELLIS ARCIS

La méthode est simple, il suffit de regarder les spécificités du texte et de s'en servir pour tracer le Glyphe.

Sans la connaissance de ce dernier... Pas de Solution. C'est un système à double détente.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La Dalle de Coume Sourde

Idem pour le petit texte de la Dalle de Coume Sourde.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La Stèle de la Marquise de Blanchefort

 

Par la Croix....

Du N au A, du A au N

La stèle présente au dessus de l'épitaphe une croix. sans doute une invitation à relier certaines lettres entre elles afin de nous faire découvrir un nouveau mot. 

Mais comment la placer ? Rien de plus simple, il suffit de bien observer les séries de A présentes dans le texte et de remarquer qu elles aboutissent toutes à côté d'un N

De plus pour se convaincre du bien fondé de cette observation, la première lettre de la 2eme ligne est un A d'ou la césure volontairement maladroite de MARIE, et la dernière lettre de l'avant dernière ligne est un N d'ou la mauvaise césure sur le REQUIES CATIN qui normalement aurait dû apparaître sous la forme plus conventionnelle de REQUIESCAT IN PACE.

Deux anomalies volontaires présentes pour nous permettre de mettre en évidence le A et le N.

Il se trouve qu'à deux endroits sur la stèle se trouve AN, et ces deux AN justement, vont nous permettre de placer la croix correctement.

Un I sera même présent pour nous appuyer dessus, et ainsi nous permettre de bien caler le dessin.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Prenons l'ensemble des lettres comprises dans la croix et qu'obtenons-nous une fois encore ? 

La CALVIERE évidemment ! 

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
LIMOUX : Notre-Dame de MARCEILLE,

Gustave VISON... Une tombe énigmatique sans cadavre

Je n'ai jamais vraiment adhéré au volet ND de Marceille concernant l'affaire de RLC mais ce n'est pas le propos ici. 

Reste que le long de la Voie Sacrée menant au Sanctuaire Mariale de Limoux se trouve une pierre tombale sans cadavre, d'un certain Gustave VISON.  

Ce mémorial est donc forcément codé ! 

Appliquons lui la Clef ! 

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Appliquons lui le Glyphe ici encore en le calant sur le point incongru de la mention A.N.D* et sur l’extrémité du trait séparant la date 1886 ( date de la parution de la Vraie Langue Celtique d'H.Boudet comprenant un chapitre sur ND de Marceille ) et la phrase " PRIEZ POUR LUI".

 

* A.N.D de Marceille aurait dû s'écrire A N-D, il y a donc un point de trop sauf si celui-ci est volontairement placé ici pour nous permettre de tracer le Glyphe.

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

Comme pour les Calvaires de RLB et RLC, ce mémorial indique lui aussi la CALVIERE et toujours grâce au tracé du Glyphe.

Le Fauteuil du Diable

 

Ce Glyphe que l'on retrouve à RLC au sommet du clocher de l'église, sur le petit parchemin, sur l'église de Quillan ( village de naissance de l'abbé H.Boudet ), apparaît aussi sur le fauteuil du Diable de RLB...

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
BONUS

 

L'Or de Rennes ou la vie insolite de Bérenger Saunière curé de Rennes-le-Château

I - Un titre à rallonge qui cache une vérité ?

Ce titre non repris pour les rééditions suivantes donnerait-il de précieuses indications ?

Plantard connaissait-il la valeur du Glyphe ?

Toujours est-il qu'en se penchant sur celui du petit parchemin nous remarquons qu'il est chapeauté par un Omega minuscule... Mais qui pourrait presque faire penser à un O accolé à un U.

N'y a t-il pas un OU dans le titre " Ou la vie insolite... " ?

De plus le O de l'Or de Rennes est aligné verticalement avec le U de Curé. 

Ces deux lettres ne seraient-elles pas des marqueurs pour placer le Glyphe, exactement comme les AN de la Stèle de la marquise d'Hautpoul...  

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

II - Le Monument aux morts de Couiza

Volontairement indiqué par Gérard de Sède dans le cahier photographique de son livre, ce monument pourrait-il cacher lui aussi le secret ?

Photo Alain Féral

Photo Alain Féral

Et tant qu'a faire....
La Tombe de Poussin à Rome...

 

Le Glyphe.... La structure de la Gravure... la transposition sur le texte ( sans aucune modification )... 

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2

La CALVIERE...

Restons-en là !

Conclusion de la partie II

Reprenons le nombre d’éléments disparates renvoyant tous à la Calvière.

Ce n'est pas moins de 20 démonstrations dont onze fonctionnant uniquement avec l'application du Glyphe.

Glyphe présent sur :

Le petit parchemin

Le clocher de l'église de RLC

Le fauteuil du Diable

Le signe des anges du bénitier de RLC

Sur l'église de Quillan

Liste des sources indiquant la Calvière :

Partie I

Le Calvaire Vié de RLB

Le Christ au Lièvre

Le Tableau de Ténier du Prado associé aux Bergers d'Arcadie

L'orientation de la Tour Magdala

La distance Pech d'en Couty - Calvière = Calvière - église de RLB ( en passant par le rocher de la tête )

Le Calvaire de RLC

La couverture de la VLC de Boudet

Le titre Clovis Dardentor

la présence en filigrane d'Emma CALVET 

 

 

Partie II

Le Bénitier de RLC

Le placement des Statues dans l'église

Pierres Gravées du Languedoc

La Tombe de l'abbé Jean VIE

La Dalle CELLIS ARCIS

La Dalle de Coume Sourde

La Stèle de la Marquise d'Hautpoul

La Tombe de Gustave VISON

Bonus :

La Couverture de l'Or de Rennes 

Le Monuments aux Morts de Couiza

La Tombe de Poussin à Rome

J’espère de tout cœur vous avoir démontrer qu'il était aisé de faire coller tout avec une solution préalable, comme le font malheureusement trop de chercheurs...

L'ensemble du travail publié dans la Trilogie des Sources a forgé mon intime conviction que le pas-de-porte de la solution ne pouvait que se trouver devant l'entrée de la Grotte de Montferrand. Libre à chacun de l'envisager ou pas.

C'est en cela qu'écrire cet article ne me pose aucun problème... Puisqu'il permets de démontrer sans équivoque les difficultés que peut rencontrer un "chercheur"devant une avalanche de faits concordants ou que l'on cherche à faire concorder.

On fait la science avec des faitscomme on fait une maison  avec des pierres; mais une accumulation de faits n'est pas    plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.

Henri PoincaréLa Science et l'hypothèse (1908) de 

 
 
 
Rien ne vous empêche d'aller visiter la zone 681 de la Calvière et de peut-être y découvrir un indice, un élément, ou plus. Sait-on jamais. L'entrée de la grotte de Saint Antoine y est peut être. Dissimulée sous quelques pans de végétation.
 
Tout ce que j'ai indiqué fonctionne ( sur le papier ) alors pourquoi pas !

Mais attention.... Ce qui peut sembler surprenant dans le Razès, ne l'est bien souvent plus lorsque l'on s'éloigne un peu. 

Prenons l’exemple du A.N.D de la tombe de Gustave VISON, présenté comme une anomalie par certains auteurs du fait du point placé après le A ( A n'étant pas une abréviation et ne nécessite pas un point ).

Sachez que c'est assez banal d'en retrouver ailleurs...

Pour preuve la plaque commémorative de Notre Dame des Vignes ( commune de Ballaison Hte Savoie ).  

Et pour vous prouver qu'il est impératif de toujours TOUT revérifier avant de croire quelqu'un et de souscrire à sa démonstration...

Devinez ce que j'ai retrouvé en appliquant le Glyphe sur cette plaque ? Et je peux vous affirmer que les paysans et prêtres Savoyards n'ont jamais de près ou de loin baigné dans les mystères du Razès. 

Sauf à prouver le contraire....

Après je suis certain qu'en recherchant le nom des membres du clergé officiant à cette époque dans le Chablais, je pourrais assurément trouver un homme d'église ayant connu un collègue ayant eu un professeur à Saint Sulpice... voir même un Lazariste ! Mais là ce serait vraiment partir dans des supputations improbables dans le pur style que je dénonce !

La Calvière, la piste au cœur de Sougraigne et de Bugarach partie 2
Avec tout mon respect
 
Rudy

( 1 ) Alors que normalement il faut procéder à l'envers... 

La bonne méthode consistera toujours à faire une théorie sur le papier aboutissant à une ou plusieurs localisations sur une carte puis par une exploration sur le terrain avec une découverte concrète. 

Ce fût le cas pour le rocher du Serpent et son tombeau symbolique situé dessous ( échiquier projeté sur une carte avec une rotation de 16°), idem pour le rocher de la tête ( axe de Trevi ).

Pour la grotte de Montferrand ce fût différent puisque c'est grâce au Glyphe de Quillan transmis par Nicolas de Léon d'Alet-les-Bains que je compris comment relier mes différents jalons. 

Toute la démarche est publiée dans Rennes-le-Château les sources 1,2 et 3 )

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article